Quand la police devient le larbin servile d’un racisme et d’une haine ambiante

 

 

 

La justice en ce moment a de quoi s’occuper, c’est chaque jour une nouvelle affaire, que ce soit sur le plan politique, où Fillon sombre semaines après semaines. Et quand ce n’est pas lui c’est son porte parole Thierry Solers qui est soupçonné de fraude fiscale. Ou bien sur le plan sociétal, car en effet la colère gronde à travers le pays. Une énième bavure policière a éclaté au grand jour. Théo jeune homme d’Aulnay sous bois a été brutalisé et violé par des agents de l’ordre publique.

Depuis la loi travail, les bavures policières sont de plus en plus exposées, l’habitude de filmer la police est ancrée dans la société. D’ailleurs, les personnes qui subissent ces violences ont malheureusement pris cette horrible habitude de courir et de fuir à la vue des forces de l’ordre. Et si ils n’ont malheureusement pas eu la chance d’échapper au contrôle de police, il se trouve que ces personnes font tout leur possible pour être en évidence sur les caméras de surveillance. C’est un comble quand même, les caméras qui sont censées aider la police dans leur mission de protection servent maintenant de protection contre la police. Le monde marche sur la tête. Du coup le jeune Théo qui a subi des actes de barbarie a été vengé par la justice, l’IGPN à déjà suspendu ces quatre hommes et ils sont en taule en attendant leur jugement.

Ah attendez on me dit dans le casque que non non, ces moins que rien, pour rester poli, je ne voudrais pas avoir un procès au cul, sont en liberté !

On parle quand même d’un putain de viol là !!

Mais c’est pas tout, le commissaire d’Aulnay sous bois, enfin non ce flic, du moins cette « brebis galeuse » comme l’avait qualifié Sarkozy, non pas assez encore attendez, ah oui voilà, cette personne est une « honte de la BAC parisienne ». C’est ainsi que l’a qualifié le procureur en 2005 suite à son procès où il a été condamné à un an de prison avec sursis et un an d’interdiction professionnelle pour « abstention volontaire d’empêcher un crime ou un délit ». Après cette mésaventure, où un homme de son régiment avait, sous ses yeux ,enfoncer un cerceau d’enjoliveur dans l’anus d’un homme sans que notre ami Vincent Lafont, cette raclure arrive en 2014 à Aulnay sous bois et il lui faudra même pas trois ans pour que le premier cas de viol qui soit avérer éclate au grand jour. Bravo champion ! Si tu avais un peu d’honneur, tu te mettrais toi- même en taule, par contre fait gaffe les violeurs et les copains des violeurs en taule, c’est pas très bien vu !

6664161_theo

Théo sur son lit d’hôpital

 

Ah, ah, on me parle encore dans le casque, on me dit qu’il y a présomption d’innocence, le jugement n’a pas été rendu. Ah mais ça, je m’en contrefous, mais complètement ! Ca fait bien assez longtemps que l’on se fait enculer de façon métaphorique et surtout dans les quartiers populaires, on ne va pas les laisser passer au sens figuré, non merci !!!

Non, parce que d’après l’IGPN, la police des polices, il faut privilégier l’hypothèse de l’accident, mais bien sur 10cm dans un trou du cul : un accident. En même temps, l’IGPN qui condamne un flic pour une agression sur un jeune de banlieue quoi, c’est comme si tu demandais à Pénélope de faire autre chose que des sablés sur Sartre, ou à Hollande d’être de gauche, ou pire, à Macron d’avoir un programme !

Derrière tout ça, on a notre Bruno Le Roux national qui vient lui aussi nous parler d’un tragique accident. Mais ferme ta gueule tocard ! Mais c’est pas possible, qui nous a coller des abrutis pareil au gouvernement ?! Il y a un moment où ça va péter !

Mais comme si ça suffisait pas on apprend qu’une semaine avant, ces même flics avait passé à tabac un des amis de Théo, Mohamed, et que ces racailles sévissaient depuis longtemps à Aulnay, qu’ils étaient connus des gens du quartier.

Et comme par hasard, Mohamed fait l’objet de plaintes parce qu’un des policiers s’est vu offrir trois jours d’incapacité temporaire de Travail. Le jeune plaide la légitime défense et aux vues de son visage sur les photos, je doute guère qu’il ait pu travailler trois jours après.

Mais le procédé n’est pas nouveau, les contrôles intempestifs des personnes de couleurs, avec les mots doux qui les accompagnent « négro », « Bamboula », etc. Ah excusez moi on m’interpelle à nouveau dans le casque. Ah oui c’est vrai Bamboula c’est acceptable, selon le porte parole du syndicat unité SGP Police Luc Poignant. Mais ferme ta gueule connard ! Tant qu’on y est, allons-y, disons que c’est un petit mot d’affection..

Ah, attendez on me parle encore dans le casque. Ah oui c’est le cas d’après Philippe Bilger, magistrat honoraire et consultant justice. Bamboula est un terme sympa, presque affectueux. Sinon tu le vis bien d’être une grosse merde, mais alors une merde, mais tu sais celle du lendemain de cuite que même toi tu la supporte pas tellement elle pue !!! Désolé c’était un élan d’affection ! Connard !

Du coup je disais, contrôles intempestifs, insultes, provocations physiques et si le jeune a le malheur de ne pas se laisser faire, paf! passage à tabac et pour justifier ça, on fait une petite plainte pour acte de rébellion, outrage à agent, violence contre un représentant de la loi et le tour est joué.

Alors maintenant, il ne faut pas oublier que la police est payée par nos impôts pour nous défendre des délits, maintenant si c’est la police qui les commets peut-être qu’elle finira par se prendre le revers de médaille en pleine gueule. Cependant ne pas oublier que tous les policiers ne sont pas des connards mais il y en a et ceux-là, ils ont toute mon affection.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s