L’état, la limite entre social traître et fasciste bientôt franchie ?

Pour écouter la chronique cliquez ICI

Alors qu’il y a peu de temps paraissait le classement de Reporters sans frontières, la France avait, à nouveau, reculé dans le classement pour se retrouver à la 45è place. Aujourd’hui nous pouvons nous demander que fait ce pays liberticide aussi bien classé ?! Car oui la France l’a encore prouvé ces derniers jours, elle a fait de cet état de droit un état policier par le biais de l’état d’urgence. Ce dispositif qui a été mis en place pour combattre le terrorisme est aujourd’hui utilisé plus à des fins politiques. Car si nous avions déjà pu constater les dérives de cet état d’urgence l’année dernière pendant la COP21, cette année la mascarade est repartie de plus belle. En effet, les interdictions de séjours qui visent à priver les personnes de manifester se sont multipliées et cela jusqu’à un journaliste. Un photoreporter, NnoMan a été victime de cette violence d’état, il a dans un premier temps été interdit d’exercer son métier, puis a réussi à faire retirer cette ignominie !

C’est aujourd’hui une évidence, par ce procédé l’état aspire à faire taire les images qui dérangent, aspire a empêcher les preuves qui discréditent le discours officiel, tout bonnement l’état aspire à faire taire la vérité.
Mais malheureusement NnoMan n’est pas le seul, ils sont nombreux a être interdits de séjours dans les centres villes de Nantes ou de Paris, c’est pas moins de 25 citoyens qui ont été privés de leur droit fondamental à la manifestation. Et les raisons indiquées sont vraiment vraiment très farfelues. En effet, ces gens qui sont interdits de séjour dans le centre ville en ce jour l’ont été parce qu’ils étaient présents sur des manifestations contre les violences policières et/ou contre la loi travail, que ces manifestations ont d’après leurs dires dégénérés en troubles graves à l’ordre public, que des groupes casqués et masqués créerais ces débordements. Et du coup, comme ils y étaient, il suffit qu’ils aient à un moment sorti un masque anti-poussière pour se protéger des gaz lacrymogène, il y a tout lieu de penser qu’ils font partis de ces groupes qui se révoltent. Assez bizarre comme raisonnement, moi qui fait beaucoup de manifs et qui me couvre la bouche et le nez quand ça gaze, dois-je avoir peur ?

A Nantes, un jeune homme bien connu des services de police a lui aussi été privé de ses liberté, les raisons sont aussi troubles. Et si je dis bien connu des services de polices c’est parce que ce jeune homme est la première victime grave des LBD40, en effet il a perdu l’usage de son œil à cause d’un tir de flashball, mais bon ça ne doit pas être trop grave vu que le policier qui a tiré et celui qui en a donné l’ordre n’ont absolument pas été inquiétés par la justice et officient toujours. L’interdiction de séjour de ce militant survient bizarrement quelques jours après la publication de son livre l’arme à l’œil qui dénonce les violences policières. On remarquera que comme terroriste on a fait pire ces derniers temps.

C’est beau ce que permet l’état d’urgence, priver de liberté des opposants politiques parce que… bah c’est des opposants politiques !

Nous pouvons donc le voir, la justice, c’est deux poids deux mesures, les militants à la maison, alors que des policiers mutilent des jeunes gens et ne sont pas inquiétés. Quand on voit qu’à Nantes un jeune de 18 ans est inculpé pour tentative d’homicide, pour quoi ?! Pour avoir fait un croche-patte à un CRS, il a fait chuter un homme qui est protégé comme un robot et il est accusé de tentative d’homicide, de l’autre coté le gendarme qui a lancé la grenade qui a tué Rémi Fraisse à Sivens ne sera même pas jugé ce n’est qu’un simple témoin. Le monde marche sur la tête et après on s’étonne que le peuple se révolte on s’étonne que les jeunes ne veulent plus de cette société, on s’étonne que ça dégénère ! Mais si l’état continue petit à petit de nous priver de nos libertés qu’il ne s’étonne pas si un jour on va vouloir les reprendre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s